Guide de pêche Pyrénées | Gaves & Nives | Espagne

Bilans pluviométrique et météo sur Oloron lors de l’année 2019

Bilan météo

de l’année 2019

Une nouvelle année des records

On aurait pu croire que 2018 resterait gravée avec un record de température, des pluies incessantes au printemps et un soleil qui se cache durant 6 mois (lire le bilan de l’année 2018 sur ce même blog).

Que nenni, 2019 a voulu à son tour entrer dans les mémoires.
La météo de l’année nous aura servi une année agitée : canicule précoce, record de pluie et des tempêtes en série.

La chaleur

Fin Juin et fin juillet, deux épisodes de fortes chaleurs nous ont obligé à chercher la fraîcheur. Des températures comprises entre 34 et 37°C à l’ombre. Des records de chaleur sont d’ailleurs tombés sur le département…

Autant dire des températures inhabituelles et largement supérieures aux moyennes. Mais malheureusement, ces épisodes tendent à se généraliser ces 20 dernières années…

La pluie

La fin d’année a connu des épisodes de pluie rarement vu tellement il a plu.
De l’avis des climatologistes, il n’a jamais autant plu sur une fin d’année dans les Pyrénées-Atlantiques. C’est dire…

Le vent

11 tempêtes ont été dénombrées sur l’année, avec une majorité en fin d’année lors des périodes dépressionnaires.
Même une mini tornade s’est créée sur l’est du département le 22 décembre qui a causé de sérieux dégâts aux habitations d’un quartier de Serres-Sainte-Marie.

Plus en détails…

Que de pluie cet automne !

Si je ne devais retenir qu’une chose de cette année 2019, c’est bien la quantité d’eau tombée sur les Pyrénées-Atlantiques, et surtout en fin d’année.
De véritables déluges de pluie ! Avec 20 jours consécutifs de précipitations entre le 30 octobre et le 18 novembre sur Oloron Sainte-Marie.

Des records sont tombés en Pays-Basque et en Béarn. Jugez plutôt :

  • 214 millimètres de pluie tombés en 24 heures sur Laruns, commune de piémont en vallée d’Ossau (12-13 décembre 2019)
  • 426 millimètres de précipitations à Bidache entre le 1er et le 18 novembre (normale 175 mm)
  • 1790 millimètres en cumulé sur l’année à Biarritz

D’autres valeurs que j’ai pu notées :

  • 62 millimètres de cumul sur Oloron en moins de 24 heures sur les journées du 16 et 17 mai.

Voici en graphique les relevés effectuées ces deux dernières années par mes soins sur Oloron. 

Graphe - bilan pluviométrique à Oloron Sainte-Marie - année 2018
Une fin d’année très humide en 2019…
détail graphique pluviométrie oloron sainte marie année 2018
…Et en 2018, c’est le début d’année qui a été très arrosé.

Des tempêtes amenant de forts vents

Une succession de tempêtes et leur lot de rafales de vent se sont succédées sur le territoire. Des pointes dépassant les 200 km/h ont été mesurées sur les crêtes de Soule en fin d’année. Plus de 100 km/h en plaine.

Au niveau des rivières

L’hiver 2018/2019 a été faible en précipitations et malgré des eaux très basses, le résultat du frai a été finalement bon. 

De nombreuses truitelles ainsi que des tacons de l’année ont pu être observés sur les gaves de Béarn et de Soule durant le printemps et l’été.

Les pêches électriques d’inventaire de fin d’été ont bien confirmé une belle cohorte de juvéniles. Une bonne nouvelle pour la saison 2021 semble t’il, on vérifiera cela plus tard…

Vigilance rouge inondations

crue de décembre 2019 sur le gave d'aspe pont Sainte-Claire
Le gave d’Aspe juste après la crue du 13 décembre 2019

Le 13 décembre, les rivières du département ont connu des crues historiques et la marque de la crue exceptionnelle (et pas si lointaine) de juin 2018 a été approchée.

Après un épisode de pluies régulières et des cumuls importants, sont venues s’ajouter de fortes précipitations en plaine (mais aussi en montagne) lors des journées du 12 et 13 décembre 2019.

Les sols déjà détrempés n’ont pu absorbé ce surplus. Et les gaves sont largement sorties de leur lit.

La neige fraîchement tombée a contribué, par sa fonte, à cette montée d’eau soudaine sous l’effet cumulé de la douceur, de la pluie et des vents d’altitude.

Et le frai dans tout ça ?

Pour cette hiver 2019/2020, la crue énorme du 13 décembre a certainement réduit à néant la 1 ère partie de la reproduction hivernale sur le réseau de rivières venant de la montagne.

Dommage, tout avait si bien débuté et les poissons bénéficiaient de conditions idéales pour frayer à leur aise en cette fin 2019. Voici une vidéo qui en témoigne :

Mais voilà, la crue de mi-décembre est passée par là et adieu les œufs fécondés…

Heureusement, la fin d’année est redevenue calme et les poissons se sont remis au travail. Les femelles truites (et saumons) n’avaient pas encore pondu tous leurs ovules : ouf !

Le lit de gravier ayant été bien remué, la reproduction s’est passée de manière optimale sur ce laps de temps. Donc, à moins d’un épisode dramatique en février, positivons, la reproduction devrait être quand même correcte cette année.

À suivre…

Bilan 2019

La météo de 2019 a été une année chaude et malgré tout humide. Ce sont ces contrastes qui ont engendrés de tels phénomènes météos.

Le réchauffement climatique constaté et amorcé depuis quelques années met à mal la nature. Il créé des dégâts spectaculaires entre chaleur, vent et crue.

Espérons que cela n’aille pas de façon exponentielle…

Pour les rivières, les crues subies en 2018 et 2019 ont totalement modifié le visages des gaves. Dessinant par endroits de nouvelles rivières. Le 1 er rempart, la ripysilve, n’a pas toujours réussi à contenir la fureur de l’eau. Et les berges les plus fragiles ont été emportées. 

Pourtant cette végétation rivulaire est indispensable au bien être des populations piscicoles et des invertébrés aquatiques. Croisons les doigts pour qu’elles se reconstituent rapidement.

Seul aspect positif, les nappes phréatiques se sont remplies, arrivant même à saturation. Il devrait donc y avoir de l’eau de façon convenable sur les gaves, au moins jusqu’à cet été…

Lionel ARMAND


Image guide peche pyrenees pour abonnement newsletter

Abonnez-vous à ma newsletter.

Vous serez toujours au courant des dernières infos et articles publiés.

En indiquant votre adresse mail ci-dessus, vous consentez à recevoir ma newsletter par voie électronique. Vous pourrez vous désabonner à tout moment en suivant le lien de désinscription.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.